mercredi 21 décembre 2016

10 idées pour emballer ses cadeaux façon zéro déchet

Noël approche à grand pas, et vous avez peut-être encore des cadeaux à emballer !
Or, tous les papiers cadeaux ne se recyclent pas... S'ils sont plastifiés ou métallisés, ils iront tout droit dans la poubelle noire. De plus, n'est-il pas dommage de dépenser de l'argent dans quelque chose qui est destiné à être jeté ? Pourquoi ne pas choisir un emballage qui pourra être utile, être réutilisé, et faire plaisir ?

Voici 10 idées pour remplacer le traditionnel papier cadeau sans vous priver du plaisir du déballage !

dimanche 18 décembre 2016

Couture & zéro déchet


Depuis que nous nous sommes lancés dans le zéro déchet, nous utilisons beaucoup d'alternatives lavables au quotidien pour remplacer les emballages et papiers/cotons jetables.

Avoir une machine à coudre et une Madame Castor qui touche un peu en couture est un avantage dans la démarche. En effet, si l'on trouve aujourd'hui facilement des lingettes lavables et sacs en tissu dans le commerce, il y a un petit investissement de départ à faire. Pour les couturières, il est assez rapide de détourner une chute de tissu en sac à vrac et le coût est forcément moindre quand on le fait soi-même !
La couture zéro déchet toutefois n'est pas bien compliquée car dans la plupart des cas, on coud en ligne droite, des carrés ou des rectangles, on fait des ourlets, ce peut même être un très chouette projet pour se lancer !

vendredi 16 décembre 2016

A poêle et culottée

Merci Monsieur Castor pour cette bonne idée de titre qui n'est autre qu'un hommage à notre programme télé préféré : Nus et culottés !

A dire vrai on n'est pas là pour parler télé (d'façon on n'a plus la télé). Quoiqu'on aurait pu intituler cet article comme bon nombre de téléfilms à l'eau de rose : une poêle pour la vie, une poêle une histoire, la fille qui aimait les poêles...

Oui mais non. On est là pour parler ustensiles de cuisine, bref, c'est beaucoup moins palpitant mais on a juste acheté une poêle. (Sondage : qui dit poale ? qui dit poèle ? Ici on dit poèle.)

Pas n'importe quelle poêle ! Une poêle qui nous faisait un peu rêver depuis un bon moment : une poêle pour cuisiner SAINEMENT, et qu'on garde TOUTE LA VIE ! Avouez, je vous vend du rêve, là, hein ?


Fini le téflon avec lequel tu cuisines aussi ton cancer, qui se raye, qui s'abîme. L'exemple parfait du truc fragile et toxique (cancérigène et perturbateur endocrinien) à obsolescence programmée mais qui coûte quand même un bras parce que tu comprends, c'est un miracle de technologie dérivé du pétrole, faut pas déconner. 

Si nous sommes passés aux casseroles en inox depuis un temps certain, côté poêles, ce n'était pas encore la panacée. Mais mon anniversaire approchant fut l'occasion d'y remédier (oui, je suis maso, j'ai souhaité un tel cadeau pour mon anniversaire...).

vendredi 9 décembre 2016

Fabriquer son déodorant solide

On sait aujourd'hui que les déodorants du commerce sont pour la plupart bourrés de cochonneries, et que les sels d'aluminium qu'ils peuvent contenir sont dangereux pour la santé. De plus, ils sont conditionnés soit en sprays, soit dans des sticks en plastique : deux options génératrices de déchets à impact négatif sur l'environnement.

Pour passer au naturel et au zéro déchet, il existe plusieurs solutions :

- la pierre d'alun.  Attention, il en existe trois sortes (naturelle, reconstituée ou synthétique), et les scientifiques, même s'ils ne sont pas alarmistes, ne sont pas encore certains qu'elle soit inoffensive. Cet article est assez explicite.

- le bicarbonate de sodium, frotté sur des aisselles encore humides après votre toilette. Ici, Madame Castor a testé et a arrêté pour cause de grosses irritations. Mais l'effet anti-odeur est concluant et peut convenir si vous ne vous épilez pas les aisselles.

- les déodorants solides et naturels trouvés dans le commerce. On pense à Lamazuna ou Pachamamaï. Nous avons testé celui de la seconde marque : Monsieur Castor est plutôt convaincu, Madame Castor un peu moins (le test en situation de stress/effort a été moyennement concluant). Le prix est assez élevé : 10 à 12 euros le "galet" de déo qu'on frotte sur les aisselles.

- le déodorant (solide) maison. Et c'est l'objet de cet article!


Après quelques recherches, nous avons choisi de réaliser un déodorant sous forme de petit galet (madeleine en l'occurrence, merci les moules à pâtisserie en silicone!), qui s'utilise comme un stick à frotter sous les aisselles. Les ingrédients sont naturels et nous les avions déjà dans nos placards.

dimanche 4 décembre 2016

Le pain d'épices

A l'approche des fêtes de fin d'année, voici une recette de circonstance, celle de notre pain d'épices ! Je dis "notre" car cette recette a été peaufinée chez nous au fil du temps en fonction de nos goûts, il existe en réalité une multitude de recettes pour ce gâteau gourmand qui sent bon Noël.
Ici, un Noël sans pain d'épices ne serait pas vraiment Noël : nous en raffolons ! Nous le préparons souvent de façon traditionnelle dans un moule à cake, mais l'an dernier, petite folie, c'est sous forme de bonshommes (réalisés à la poche à douille sur une plaque) que nous l'avions dévoré, pour le plus grand plaisir des enfants.

La recette :

Ingrédients : 2 œufs / 90 g de miel / 90 g de sucre roux ou vergeoise / 200 g de farine, / 1 sachet de levure chimique / 1 cuiller à soupe de chaque épice de votre choix (cannelle, muscade et gingembre chez nous, mais vous pouvez ajouter clous de girofle, badiane...) / 20 g de lait.

vendredi 2 décembre 2016

Notre recette de liquide vaisselle


Pour une vaisselle plus respectueuse de l'environnement, et dans la logique de notre démarche zéro déchet, nous utilisons désormais du liquide vaisselle "maison", réalisé à partir des quelques produits d'entretien et ingrédients de base qui nous servent à tout faire.

En cherchant des recettes, on s'est rendu compte qu'on avait déjà tout sous la main : du savon de marseille (INCONTOURNABLE dans une maison zéro déchet!), du savon noir (notre produit pour nettoyer les sols, tout à fait naturel et biodégradable), du bicarbonate (là aussi incontournable et aux 1001 utilisations) et des cristaux de soude.