mercredi 30 novembre 2016

Un hôtel à insectes en récup !

Le week-end dernier, nous avons construit notre hôtel à insectes 100% récup et sincèrement ça n'a vraiment pas été compliqué !


Première étape : construire la structure en bois.

Nous avons d'abord vissé deux petites caisses de vins l'une sur l'autre. Au sommet, nous avons placé, à l'envers, un petit "présentoir" en pin qui prenait la poussière sur une étagère. Et voilà, structure terminée !

lundi 28 novembre 2016

La confiture de châtaignes

La confiture de châtaignes est une confiture d'hiver, délicieuse avec les crêpes ou simplement sur du bon pain frais !
Nous avons réalisé la nôtre cette année avec des châtaignes qu'on nous a données.  Il est vrai que c'est une recette qui prend du temps ! Je peux vous dire qu'on la savoure d'autant plus, cette confiture ! 
Cette douceur sucrée peut en tout cas être une chouette idée de cadeau fait avec amour à offrir à vos proches gourmands à Noël !

Entaillez la peau de chaque châtaigne sur un centimètre avec un couteau. Portez une grande casserole d'eau à ébullition et faites-y cuire les châtaignes 15 minutes. Laissez ensuite tremper les châtaignes dans cette eau encore 15 minutes hors du feu.

samedi 26 novembre 2016

Vers un Noël plus raisonné

Ahhh, Noël. Noël est une période qu'on aime beaucoup chez les castors, et sans doute encore plus depuis que nous avons des enfants, car pour eux cette période a encore toute sa magie ! 

Malheureusement, Noël est aussi le paroxysme de la surconsommation, du gaspillage, du made in China. Et c'est loin d'être évident de concilier nos convictions avec ce TROP, ce trop de tout.
Après tout, ce qui importe à Noël, c'est de passer de bons moments et de faire plaisir, non ?
C'est en tout cas ce que nous voulons mettre au cœur de nos priorités désormais. Notre prise de conscience, liée à notre démarche, ne nous donne pas envie de faire "marche arrière" à Noël en surconsommant.

Quand on discute, on découvre finalement que nombreux sont les gens qui sont gênés par ces excès mais qui se sentent un peu coincés et obligés de respecter les "conventions". Pourtant, on peut tout à fait envisager un Noël plus sobre mais tout aussi joyeux et festif, un Noël où les cadeaux ont du sens, où la qualité prime sur la quantité, et où les présents font plaisir parce que vous y avez mis du cœur.

Nous vous proposons ici quelques unes de nos idées pour un Noël "responsable", un Noël plus éthique et raisonné (et raisonnable ?) !

Noël, c'est en... décembre ! 
Vous l'aurez remarqué, chaque année Noël semble débuter de plus en plus tôt ! Il n'y a pas si longtemps, on attendait au moins que les chrysanthèmes de la Toussaint et les bonbons d'Halloween soient retirés des magasins avant de placer dans les rayons les jouets et décorations de Noël. Désormais, à peine septembre et sa rentrée scolaire terminés que déjà les premiers catalogues envahissent nos boîtes aux lettres...(enfin pas la nôtre, on a un "Stop pub" !)

mercredi 23 novembre 2016

"Hôtel à insectes" Project

(Sources : tableau pinterest )
Aujourd'hui nous vous dévoilons les premières étapes d'un projet qui anime notre mois de novembre ! Nous travaillons sur la construction d'un hôtel à insectes qui sera placé dans notre cour citadine.

Dans la mesure où nous espérons cultiver au printemps un mini carré potager dans un coin des 15 m² bétonnés qui nous servent d'extérieur, nous nous sommes dit qu'il était peut-être utile d'inviter les petites bêtes (dont certaines sont parfois solitaires) à y élire domicile.

dimanche 20 novembre 2016

Au retour des promenades

Il est bien rare que nous rentrions de promenade les mains (enfin surtout les poches) vides ! Cailloux, brindilles, pommes de pins, feuilles d'automne... Les enfants adorent amasser des petits butins, qui s'accumulent, entre autres, dans un bocal à trésors.
Maintenant qu'ils grandissent, nous nous attardons volontiers sur les différentes espèces d'arbres et de végétaux que nous voyons. 
Nous avons par exemple commencé un herbier, qui est aussi l'occasion pour nous adultes de rafraîchir nos connaissances en la matière (même si j'ai une excellente mémoire, ma classe nature de CE2, lors de laquelle j'ai dormi dans la chambre "frêne" à Morbecque,  date un peu maintenant !). 


Notre herbier n'est pas tout à fait "réglementaire", mais je pense que les botanistes ne nous en tiendront pas rigueur. 
Si toutefois vous souhaitez en réaliser un dans les règles de l'art, on trouve par là de très précieuses informations.

Nous nous contentons d'y noter les noms "d'usage" des plantes, en capitales et en écriture liée, ce qui s'avère être un excellent support pour le grand castor junior qui nous sollicite beaucoup pour entrer dans la lecture. Nous notons aussi le lieu et la date, ce qui nous permet tout bonnement de garder une trace des balades.
En quelques mois, les enfants ont

vendredi 18 novembre 2016

Le zéro déchet, est-ce (trop) contraignant ?

Il y a un petit moment qu'on souhaite aborder ce sujet chez les castors : le zéro déchet, est-ce que c'est contraignant ???
C'est en tout cas une remarque qui revient souvent de la part des "zéro-sceptiques" ou au moins des gens qui regardent la démarche de l'extérieur en se disant : "c'est super ce que vous faites, mais moi, je trouve ça trop compliqué...".

Alors, avec Monsieur Castor, on s'est demandé : "le zéro déchet nous complique-t-il (vraiment) la vie" ?


La réponse ne s'avère pas si tranchée qu'on pourrait le croire. D'où le "vraiment'" entre parenthèses... On n'est pas là pour faire du prosélytisme, le but c'est vraiment de vous montrer la démarche telle que nous la vivons, et d'être clairs sur les obstacles que nous avons rencontrés.

Au premier abord, oui, se lancer dans le zéro déchet, ça vous complique un peu la vie :

- Parce que c'est teeeeelllllement plus "facile" de faire ses courses sur carrouf drive et compagnie, à 22h dans son canapé, et de tout récupérer pendant sa pause déjeuner dans 28 paquets (on le sait, on le faisait encore il y a quelques mois!). Et puis oui, en 2016, de la "merde" suremballée, on en trouve super facilement, et à petits prix. Alors c'est sûr que quand on décide d'avancer contre ces produits hyper industrialisés, ce n'est pas la route la plus évidente à prendre. On marche contre un système, et parfois, on rame, parce qu'associer vrac (ou réduction des emballages), proximité et qualité n'est pas non plus si simple.

jeudi 17 novembre 2016

Brèves de comptoir #1


A la caisse d'une grande librairie lilloise, alors que nous avons sous le bras Le guide de la Famille presque Zéro déchet, un livre sur les plantes sauvages et le coffret livre+DVD du film Demain ...

La caissière : Vous voulez un sachet à 10 cts ?
Nous : Non merci. (Madame Castor sort un sac en tissu de son sac à main)
La caissière, avec un grand sourire : Au vu de vos achats je me doutais que vous aviez un cabas ! Si tout le monde faisait comme vous...
Nous : C'est un petit geste... Si ça vous intéresse, on tient un blog qui raconte notre démarche, ça s'appelle "La Transition des Castors !"
La caissière : Ah, j'irai voir ! "La transtion des castors"? Je tape ça sur internet et je vais trouver ?
Nous : Oh oui oui ! Bonne journée :)

Madame la caissière de la F**c, si vous passez par ici, nous vous souhaitons la bienvenue !

lundi 14 novembre 2016

Le pshiiit-à-tout-faire

Aujourd'hui, Monsieur Castor se la joue Monsieur Propre ! Roulements de tambour : nous vous présentons notre pshiiit à tout faire !


En terme de produits ménagers, nous avons simplifié le contenu de nos placards de façon drastique. En fait, la publicité et les supermarchés ne cessent de vanter les mérites de tel ou tel produit (un produit pour chaque pièce de la maison, un produit pour chaque usage...) miraculeux, encore plus miraculeux que le précédent produit miracle. A la composition bien cracra de préférence... Et pas si miraculeux que ça en général.

Pourtant, il existe un produit qui remplit les trois quarts des fonctions de ces dits-produits, qui ne pollue pas, qui est très bon marché et qui est d'une efficacité sans faille : le vinaigre blanc. Nettoyant, désinfectant, détartrant, anti-traces !

Pour la plus grande partie du ménage au quotidien, nous versons dans un pulvérisateur :

vendredi 11 novembre 2016

Le cas des bouteilles (Zéro déchet)

En étant quatre à la maison, des boissons, nous en consommons ("et pas que de l'eau", oui oui, je vous ai entendus, là bas derrière!). 

Quand nous avons commencé à "autopsier" nos poubelles fin 2015, en nous lançant dans l'aventure zéro déchet, nous nous sommes trouvés assez sidérés par le nombre de bouteilles en plastique et de briques Tetra Pak qui remplissaient la poubelle jaune (recyclage papier/carton/bouteilles plastiques). Même si ces déchets partent au recyclage, rappelons-le, le meilleur des déchets reste celui que l'on ne produit pas !

Le plastique, ce n'est pas un mystère, provient du pétrole et cette ressource n'est pas illimitée. Par ailleurs, même si nous mettions nos bouteilles au recyclage pour que la matière soit réutilisée, acheter du plastique, c'est cautionner sa fabrication. Quand on sait qu'un "septième continent" de plastique pollue les océans et menace de façon alarmante la biodiversité, peut-on réellement faire comme si de rien n'était ?

Les briques Tetra Pak posent questions également. Cet article explique comment elles sont recyclées : les couches de papier / carton sont récupérées par les papetiers, mais pour l'aluminium et le PET, c'est plus compliqué...

Le verre est le seul matériau que nous pouvons considérer comme "noble" : il préserve le goût et la qualité des ingrédients, ne présente aucun risque pour la santé, et est recyclable à l'infini. Nettoyé, il est aussi réutilisé très facilement !

Réduire notre consommation de bouteilles plastiques (et briques) est donc devenu l'un de nos premiers défi zéro déchet.


  • Les bouteilles d'eau

Nous consommions auparavant de l'eau minérale en bouteille au format 1,5 L à la maison, mais aussi des petites bouteilles de 0,5 à 1L pour les sorties (promenades, travail, sac à dos des enfants...).

jeudi 10 novembre 2016

La Louvière, à Don

Cette année à la Toussaint, nous n'avons pas eu un temps du même nom ! Du coup, notre famille de Castor a décidé de faire une petite balade dans un lieu suggéré par une de nos amies : la Louvière .(c'est le nom du lieu pas de l'amie !!). 
A proximité de Lille et juste aux abords de la Deûle, les étangs de la Louvière doivent leur nom à un ancien mot français "louvier", un piège à loup. Ces étangs ont été créés dans les années 80 sur d'anciens marécages par André Lelong, l'ancien maire de la ville. En 2006, l'endroit sera réaménagé par l'Espace Naturel Lille Métropole.
Après ce petit cours d'histoire du Professeur Castor, passons à la balade !
C'est donc sous un soleil automnal très agréable que nous sommes allés à Don en ce mardi 1er novembre. Une fois garés sur le petit parking devant l'entrée nous empruntons un sentier "en dur" de cailloux qui nous amènera d'abord devant un panneau explicatif du parc et de ses étangs. Nous apprendrons entre autre que les étangs sont au nombre de trois et qu'ils sont agencés les uns aux autres en cascade. 

dimanche 6 novembre 2016

Mon vote ne changera rien

A l'approche des élections présidentielles de 2017, nous allons assister dans les mois qui viennent à un grand déchaînement politique et médiatique. Au vu du contexte en France, nombreux sont les électeurs à être complètement blasés, à ne plus se reconnaître dans les partis politiques, qu'ils soient de convictions de droite ou de gauche d'ailleurs. Les gens sont assez persuadés que leur vote ne changera rien et que le pouvoir politique est quelque chose qui est hors de portée du français lambda.


Chez les castors, on essaie d'être optimistes, voyez-vous, et on est persuadés que nous tous, vous, moi, avons un pouvoir. Seulement il ne réside peut-être pas (seulement) dans le vote électoral. Oui, c'est important de voter, c'est un devoir, mais il est un autre vote entre vos mains, et il est quotidien.

mercredi 2 novembre 2016

Un mercredi après-midi au Caféméléon

En ce dernier jour des vacances de Toussaint, nous nous sommes rendus dans un lieu que nous souhaitions découvrir depuis un petit moment : le Caféméléon.

Cet endroit est un peu spécial car c'est un café associatif béthunois, plus précisément un café des enfants, mais nomade ! Pourquoi nomade ? Parce qu'il se trouve dans un bus multicolore !
Dans ce lieu atypique, les enfants et leurs parents moyennant quelques euros (1 € par personne qui vous donne en plus droit à une boisson + éventuellement le tarif de l'atelier du jour) ont accès à des jeux, des livres, et peuvent participer à différents ateliers qui y sont organisés. Top du top, le bus coloré propose des produits biologiques, locaux et/ou équitables.

Photo : le Caféméléon

Ouvert depuis 2014, nous avions souvent croisé le bus au détour d'une de nos promenades en ville nous disant à chaque fois "il faudrait qu'on y aille avec les castors juniors!"  et chaque fois nous repoussions l'instant, ou bien notre emploi du temps ne nous le permettait pas. Aujourd'hui, le caféméléon lançait sa grainothèque (dans notre quartier en plus !) et proposait à cette occasion un atelier de récolte de graines. Cette fois, pas question de louper l'occasion ! 

mardi 1 novembre 2016

2 utilisations inattendues de la Maïzena


Quand on vous dit que notre salle-de-bains ressemble de plus en plus à une cuisine, ce n'est pas une blague !
Beaucoup d'aliments ou de produits à usages culinaires peuvent être utilisés comme soins de par leurs vertus (les œufs pour les cheveux, le miel et le sucre ou le marc de café pour un gommage, etc.)
La Maïzena (fécule de maïs) y a désormais toute sa place, car elle remplace à elle seule deux produits aux compositions chimiques que j'utilisais régulièrement, tout en contribuant ainsi à la réduction de nos déchets.